Accueil Jeux vidéo 20 millions de copies vendues malgré la controverse

20 millions de copies vendues malgré la controverse

67
0
20 millions de copies vendues malgré la controverse
5/5 - (1 vote)

Une potion controversée

On doit parler d’un truc hyper chaud : Hogwarts Legacy. Ce jeu, qui te propulse dans l’univers magique bien avant l’époque de notre cher Harry, a défrayé la chronique.

Mais pas seulement pour ses graphismes époustouflants ou ses sortilèges à couper le souffle. Non, non, non. Là, on plonge dans une controverse digne d’une potion mal mélangée.

 

20 millions de controverses

D’abord, resituons le contexte. Hogwarts Legacy a été annoncé et le buzz était réel. Mais tout a basculé quand les commentaires de J.K.

Rowling sur la communauté trans ont refait surface, déclenchant un tsunami de critiques​ (The Loadout)​. Rowling, qui a exprimé des opinions considérées par beaucoup comme transphobes, n’a pas directement contribué au jeu, mais est-ce que ça change vraiment quelque chose quand on sait qu’elle touche quand même des royalties ?

Alors, que s’est-il passé ? Malgré une avalanche de hashtags #BoycottHogwartsLegacy, ce jeu a vendu pas moins de 20 millions de copies. Oui, tu as bien entendu. 20. Millions.

Est-ce que la controverse a boosté les ventes ? Peut-être que oui, peut-être que non, mais une chose est sûre, il a fait couler beaucoup d’encre (ou de pixels ?).

 

Galleons ou principes ?

Cela pose une grosse question : devons-nous vraiment soutenir un produit qui, d’une manière ou d’une autre, bénéficie à une personnalité controversée ?

C’est là que le bât blesse. Jouer à Hogwarts Legacy, c’est un peu comme acheter un produit estampillé “approuvé par Voldemort” pour certains fans.

Et si on ajoute à cela quelques bugs et une narration qui laisse parfois à désirer​ (The Loadout)​, on commence à se demander si le jeu en vaut la chandelle.

 

Un sortilège éthique sur le jeu

En vérité, l’industrie du jeu vidéo est souvent un miroir de notre société, avec ses bons, ses mauvais côtés, et ses zones d’ombre. Hogwarts Legacy est un exemple parfait de comment les enjeux commerciaux peuvent parfois éclipser les considérations éthiques.

Alors, que faire ? Si tu es un(e) sorcier(ère) en herbe qui pèse chaque décision, peut-être que passer ton chemin serait un acte de résistance magique.

Ou peut-être que tu décideras de l’acheter d’occasion pour ne pas contribuer directement aux poches de l’auteure. Quoi que tu choisisses, souviens-toi que chaque Gallion dépensé a son importance.

En conclusion, chers moldus et sorciers, la magie de Hogwarts Legacy est indéniable, mais le prix à payer dépasse peut-être les Galleons. À toi de voir si tu veux participer à cette aventure enchantée ou si tu préfères lancer un Expelliarmus éthique sur ce jeu controversé.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici